Ce spectacle est vendu sans distanciation, pleine jauge.

Ça débute par une gifle phénoménale, une vraie : en plein centre d’achat, Béatrice Lessard, la propriétaire du magasin de tissus, a frappé d’aplomb Maryse, une voisine. Il faut dire que cette dernière avait souvent porté plainte contre Béatrice pour violence envers son fils Hugo, qui toujours la défendait. Un enfant singulier, ce Hugo : il embrasse les gens sans raison et rêve de devenir couturier. Pour le procès de sa mère, il entreprend de lui créer une tenue si éblouissante qu’elle sera sûrement innocentée. Et ça devrait réussir parce qu’un conseiller hors-pair lui apparaît régulièrement : Yves Saint-Laurent.

Il y a déjà plus de trente ans que le public du TNM et Michel Marc Bouchard tissent une relation privilégiée, que le récent succès de La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé a encore resserrée. Chez cet auteur, les vérités ont l’apparence de mensonges et les mensonges prolifèrent pour cacher d’insoutenables vérités. Quelle est la cause des blessures d’Hugo et de ces cris qui inquiètent les voisins? Quels sont les secrets qui unissent la mère et le fils? Qu’espère Hugo dans sa quête de beauté? Et, surtout, pourquoi?

Eda Holmes, l’exceptionnelle metteuse en scène qui dirige maintenant le Centaur Theatre, situé au cœur du Vieux-Montréal, fait son entrée au TNM avec un auteur qu’elle connaît bien. Et nous accueillons aussi pour la première fois le sensationnel Théodore Pellerin pour jouer Hugo, qu’entoure une équipe fabuleuse composée d’Anne-Marie Cadieux dans le rôle de la mère, d’Alice Pascual dans celui de madame Maryse et d’Anglesh Major pour incarner un policier beaucoup trop doux. Et en Yves Saint-Laurent ? Yves Jacques !


Vidéo

Photos

  • Anne-Marie Cadieux | Crédit photo : Julie Perreault
  • Théodore Pellerin | Crédit photo : Maude Chauvin
  • Alice Pascual | Crédit photo : Julie Artacho
  • Yves Jacques | Crédit photo : Pierre Dury
  • Anglesh Major| Crédit photo : Marï
  • Michel Marc Bouchard | Crédit photo : Olivier Clertant
  • Eda Holmes | Crédit photo : Olivier Clertant
  • Embrasse | Crédit © Jean-François Gratton

D'autres suggestions